Site du Journal tout l’immobilier - hebdomadaire tous ménages (158’765 exemplaires Certifiés remp/FRP)

Mille bâtisseurs réunis durant trois jours

La Fédération Cobaty en Congrès à Genève

Du 5 au 8 octobre, Genève accueillera le 31e Congrès annuel de la Fédération Cobaty, regroupant 130 Associations et 4700 membres, principalement en France et en Suisse, mais aussi en Italie, en Espagne, au Liban, en Bulgarie et depuis cette année à Madagascar. En tout, ce sont 1000 personnes (participants et accompagnants) qui vont travailler, visiter et fêter à Genève le 60e anniversaire de cette Fédération unique en son genre, regroupant des professionnels de l’acte de construire, de l’entrepreneur au notaire en passant par l’architecte ou l’artisan.

Présidé depuis 2014 par un Genevois, Thierry Oppikofer, par ailleur directeur de Tout l’Immobilier, Cobaty a été fondé en 1957 par un groupe de bâtisseurs français anciens prisonniers d’un «oflag» en Allemagne durant la guerre et qui avaient conçu le projet de rassembler des hommes et des femmes souhaitant réfléchir, proposer, agir bénévolement, dans le professionnalisme, l’éthique et l’amitié, pour le bien commun, en l’occurrence créer un cadre de vie meilleur pour leurs contemporains. Apolitique, non syndical, non corporatiste, Cobaty s’est développé en France, puis en Suisse (Genève, 90 membres; Lausanne-Vaud, 60 membres; Neuchâtel, 30 membres; Valais, 25 membres). Le District 11, organisateur du Congrès, regroupe les associations suisses, celles de Haute-Savoie, de la Vallée d’Aoste et de Sofia. C’est lui, sous la houlette de Genève et Annecy, qui porte la charge de cette organisation entièrement bénévole.
La réflexion transversale, dénuée de préoccupations sectorielles, de l’ensemble des acteurs de la construction, de l’immobilier, de l’aménagement, de l’environnement, représente un faisceau de compétences que les pouvoirs publics et les décideurs privés mettent à profit avec étonnement et reconnaissance. Depuis 60 ans, Cobaty participe à des groupes de travail, conseils économiques, appels d’idées. Plans d’aménagement, formation des jeunes (Trophée Cobaty), séminaires, débats, actions concrètes: partout, les Cobatystes mettent leur énergie et leurs ressources, gratuitement, au service de la collectivité. Parmi les manifestations fédérales, le Congrès constitue un moment essentiel: rapport des commissions et des districts, visites techniques et culturelles, tables rondes se succèdent. Après la Martinique en 2014, Lyon en 2015, Les Sables d’Olonne en 2016, c’est Genève qui sera le point de convergence de ces hommes et de ces femmes partageant un idéal constructif, dans tous les sens du terme.
La cérémonie d’ouverture aura lieu jeudi 5 octobre dès 18 h. au BFM, en présence notamment de Sandrine Salerno, conseillère administrative de la Ville, et du conseiller d’Etat Antonio Hodgers, ainsi que d’Autorités françaises et italiennes. Le Congrès se déroule au Théâtre du Léman, avec une soirée à Yvoire vendredi 6 et une soirée de gala samedi 7 à la Fondation Hippomène. Dimanche 8, de nombreux Cobatystes participeront à la Marche de l’Espoir. En effet, le Congrès Cobaty s’associe à l’action de Terre des Hommes. Les drapeaux des deux événements voisineront sur le pont du Mont-Blanc. 

GROS PLAN

«Bâtir dans la diversité»
«Bâtir dans la diversité»: le thème de ce 31e Congrès est à la fois un clin d’œil et un trait d’union entre les diverses cultures, visions et expériences de cobatystes, tous décideurs dans leur domaine. Dans un contexte socio-économique difficile, le sujet traité souligne l’engagement de chaque jour des 4700 cobatystes pour permettre des échanges dans le respect des valeurs et une éthique engagée.
Ce thème sera débattu lors des matinées au Théâtre du Léman, centre du Congrès, à travers trois tables rondes (deux le vendredi matin, une le samedi matin). Elles auront pour sujets: «L’eau, à la source de tout» - «Urbanisme, mobilité, construction» - «Flux migratoire et culturel; attraction/répulsion des territoires».
Différents experts de France, d’Italie et de Suisse, issus des mondes académiques, politiques et techniques, échangeront lors de ces tables rondes. Des innovations numériques permettront aux cobatystes d’interagir via leur portable pour mieux participer aux discussions. Enfin, des visites auront lieu pour les cobatystes et leurs accompagnants dans les cantons suisses concernés, en Haute-Savoie et dans le val d’Aoste.


Vincent Naville

Telecharger au format PDF