Site du Journal tout l’immobilier - hebdomadaire tous ménages (158’765 exemplaires Certifiés remp/FRP)

Keline Kanoui, productrice de cinéma

Ces Suisses qui réussissent à Los Angeles

Du haut de ses 24 ans, c’est un sacré brin de femme. Déterminée et sensible, cette Genevoise côtoie avec un œil averti les milieux hollywoodiens. A son actif: un large panel de courts-métrages, des vidéos musicales et des spots publicitaires. Une production cinématographique qui se penche sur des réalités multiples, tout en évitant les stéréotypes.

S’assurer que ce qui est dans la tête du réalisateur se concrétise de la manière la plus fidèle, c’est le lot quotidien de Keline Kanoui. «Le producteur est la première personne sur le projet, souvent même avant le réalisateur, explique-t-elle. C’est lui qui recherche les scripts, se met en quête des moyens financiers pour les produire et engage l’équipe du film. Sa tâche consiste donc à tout mettre en œuvre pour que le réalisateur – le créatif - puisse faire aboutir sa vision». Pour cela, une bonne dose d’organisation et un sens relationnel aigu sont nécessaires. C’est ce qui caractérise la jeune Keline.

Une passion se transforme en métier
Keline Kanoui est née à Genève où elle a suivi sa scolarité, baignant dans le milieu multiculturel de l’Ecole Internationale. Certainement un atout pour aller à la rencontre des autres et acquérir une maîtrise des langues. «Je n’étais pas spécialement littéraire et j’avais de la difficulté à rédiger des compositions, se souvient Keline. Mon professeur d’anglais m’a laissé la possibilité de présenter des analyses de textes sous forme de courts-métrages. Ça a été le déclic!». A 18 ans, son intérêt pour le cinéma la conduit à l’Académie du Film de New York (NYFA), sur le campus de Los Angeles (il en existe plusieurs à travers les Etats-Unis). Elle y poursuit ses études et obtient en 2016 son Bachelor en Beaux-Arts.
«La connaissance de l’anglais m’a certainement aidée, mais Los Angeles est une ville internationale et la culture française y est très valorisée», explique Keline. Durant sa formation, elle gagne en expérience dans le domaine de la production du cinéma, servant notamment d’intermédiaire entre l’Université et divers clients. «Guider les idées du réalisateur, en termes de budget et de ce qu’il est possible de faire, c’est ce qui m’a incité à choisir ce métier», raconte-t-elle.
Elle est désormais une professionnelle qui fait preuve d’une maîtrise de tout le processus de production cinématographique. Elle collabore actuellement avec un ami réalisateur - Richard Selvi - un Genevois installé lui aussi à Los Angeles. Ensemble, ils ont notamment réalisé pour le célèbre DJ Florian Picasso This is our time, un clip musical sorti sur YouTube en février dernier et qui se distingue des approches traditionnelles par son angle cinématographique. Cette vidéo affiche en quelques mois plus de 7 millions de vues, un succès retentissant qui dépasse largement les attentes de Keline (son objectif était d’atteindre le million…).
Quand on l’interroge sur sa vie à Los Angeles, elle raconte son expérience, tout en nuances: «Au niveau du travail, il faut s’adapter ici à une certaine manière d’agir; on l’acquiert ou non. Venant de Genève et connaissant des milieux très variés, j’ai pu capter directement ce mode de fonctionnement. Par ailleurs, il y a des gens à LA qu’il vaut mieux éviter, car ils nous enterrent. Et il faut faire attention de ne pas se perdre…Heureusement, il y a de bons amis comme Richard et Florian. Nous sommes déjà en train de préparer la prochaine production, en espérant dépasser le nombre de vues de This Is Our Time!».

Hollywood à l’ère numérique
Les producteurs dénichent généralement eux-mêmes les projets qui les intéressent; mais ils sont également sollicités par des clients pour des vidéos promotionnelles ou par des réalisateurs. «Ce dernier cas de figure est celui que j’ai rencontré pour la production du film The Boon (2017). Olzhas Nurbayeva, un cinéaste du Kazakhstan encore peu connu à l’époque, est venu me voir en me montrant son script. Le court-métrage qui en découle a remporté un bon succès, notamment dans les festivals», explique la jeune productrice. Ce film est l’histoire touchante d’un sans-abri qui trouve un nourrisson abandonné dans une poubelle. Après cette rencontre hors du commun, le héros change de perspective et débute une nouvelle vie. Parmi ses productions préférées, Keline Kanoui évoque Plaything (2015), «un projet fantastique mené avec la réalisatrice chinoise Yufei Qiao, qui avait écrit une histoire autour d’un meurtre mystérieux et musical. La production était très simple: on a trouvé une maison, cinq acteurs. J’ai adoré tout le processus, ainsi que son résultat».  
Du côté des vidéos commerciales, Keline Kanoui cite celle réalisée avec Richard Selvi pour le Collège Alpin Beau-Soleil (2016): «Richard a été contacté en tant qu’ancien étudiant pour venir à Villars faire une présentation sur son parcours personnel. Comme il ne pouvait pas s’y rendre, nous avons décidé de réaliser un clip. On a eu beaucoup de chance, car on a pu filmer au sein même des réputés Universal Studios de Hollywood». Dans cette vidéo publicitaire, Richard Selvi donne des conseils personnalisés pour trouver sa voie: choisir le bon endroit, ne pas craindre de se tromper et finalement être heureux!
Dans la foulée, le duo Keline-Richard a réalisé une autre vidéo promotionnelle, dans le but de récolter des votes et d’améliorer le classement de Florian Picasso dans le DJMagTop 100 (2017). Prenant place dans une salle de classe, le clip évoque le disc-jockey français né au Vietnam, l’un des arrière-petits-fils adoptifs de Pablo Picasso. L’écart, mais aussi la rencontre entre les générations y sont déclinés avec humour.
Pour le futur, Keline Kanoui imagine quelques projets qui la ramèneraient au bercail: un film d’horreur dans les montagnes suisses ou la mise en scène cinématographique de «Adultère», de Paulo Coelho, un roman qui se passe à Genève. «J’adore particulièrement la Vieille Ville, cela pourrait être le terrain de créations multiples», conclut celle qui est toujours à l’affût d’histoires inspirantes et de collaborations avec des artistes du monde entier. Avis aux amateurs… 

Véronique Stein
Informations et contact: www.kelinekanoui.com,
www.instagram.com/keline/

Telecharger au format PDF